FORMATION EN BIOPROCÉDÉS INDUSTRIELS

FORMATION EN BIOPROCÉDÉS INDUSTRIELS – Septembre 2024

Le CNETE, en partenariat avec le CRIBIQ, propose une formation en bioprocédés industriels dont la première cohorte aura lieu cet automne.

DATE LIMITE D’INSCRIPTION: Mercredi 31 juillet 2024

TARIFS

  • Formation théorique (en ligne): 1500 $(taxes en sus) | Comprend les documents de formation au format PDF des modules couverts
  • Formation pratique (au CNETE, à Shawinigan): 2000 $ (taxes en sus) | Comprend une copie papier des protocoles de montage du bioréacteur, du démarrage du bioprocédé, des analyses, une liste de vérification, ainsi qu’un tableau de saisie de données
  • Inscription aux formations théorique et pratique : 3 250 $ (taxes en sus) | Rabais de 250 $ pour l’inscription aux deux formations

Pour les PME membres du CRIBIQ (ou prêtes à devenir membre), un rabais de 500 $ sera appliqué par entreprise (et non par personne) sur les 10 premières inscriptions.

Une facture vous sera émise dans les jours suivants, à payer avant le 30 août 2024. Dans l’éventualité où le nombre de participants ne permettrait pas le démarrage d’une cohorte de formation théorique ou pratique, les montants payés seront remboursés, le cas échéant.

IMPORTANT

  1. Le démarrage de la formation théorique est conditionnel au paiement confirmé d’un nombre suffisant de participants d’ici le 30 août 2024.
  2. Le démarrage de la formation pratique est conditionnel au paiement confirmé d’un nombre suffisant de participants d’ici le 30 août 2024.
  3. Les formations théoriques auront lieu en six blocs de 4 heures, à raison d’un par semaine (8 h 30 à 12 h 30), commençant le vendredi 6 septembre 2024 et se terminant le vendredi 11 octobre 2024.
  4. Voir plus bas pour les dates de la formation pratique.
  5. La formation théorique est un préalable nécessaire à la formation pratique. Toutefois, une participation à la formation pratique seule pourra être envisagée, à titre exceptionnel, conditionnellement à l’approbation des formateurs.
  6. Une inscription n’est considérée comme validée qu’après réception du paiement.

Moyens de paiement autorisés: chèque ou virement bancaire seulement.

Pour toute question: Nicholas Berrouard (nberrouard@cnete.qc.ca) / Nicolas Viau (nviau@cnete.qc.ca).

DESCRIPTION

Le CNETE a récemment développé des formations dans le domaine des bioprocédés fermentaires, afin de satisfaire des demandes de plus en plus croissantes de la part des entreprises, industriels, étudiants gradués, centres de recherche, etc., qui œuvrent de près ou de loin dans le domaine des biotechnologies, et plus précisément dans les bioprocédés industriels. Rappelons que la fermentation microbienne est une technologie transversale s’appliquant aux domaines pharmaceutiques, agricole, alimentaire, environnemental, bioénergies, etc. et permet de produire des biomolécules comme : adjuvants de vaccins, protéines et enzymes spécialisées d’intérêt médical ou alimentaire, biostimulants, biodétergents, probiotiques, prébiotiques, peptides antimicrobiens, nanoanticorps, etc. Ces formations sont de nature théorique et pratique, selon les besoins de la clientèle. Elles s’adressent autant aux personnes débutantes dans le domaine, qu’à du personnel expérimenté qui désirent parfaire leurs connaissances pratiques. Deux nouvelles formations seront disponibles ce printemps.

La formation proposée par le CNETE, en partenariat avec le CRIBIQ, comprend deux parties:

  • Théorique (24 heures, donnée en ligne)
  • Pratique (3 jours au CNETE – Shawinigan)

LES FORMATEURS

Forts de plus de 60 ans d’expérience cumulée en bioprocédés, Denis Groleau, PhD (Université de Sherbrooke) et Louis Tessier, PhD (Cégep de Shawinigan /  CNETE) sont des experts qui sauront à la fois vous transmettre les notions essentielles et stimuler votre réflexion!

Denis Groleau, PhD

Professeur associé à l’Université de Sherbrooke, consultant et collaborateur au CNETE

Expérience professionnelle:

  • Agent de recherche à l’Institut de recherche en biotechnologie, section génie biochimique, et à l’Usine pilote de fermentation microbienne (CNRC, Montréal) 1987-2012
  • Préparation et mise en œuvre d’un programme de formation en lien avec fermentation microbienne et la récupération primaire à l’échelle pilote (1992-1995)
  • Professeur et chercheur à l’Université de Sherbrooke (faculté de génie), titulaire d’une Chaire de recherche du Canada de niveau 1 (2012-2021)

Compétences scientifiques:

  • Divers groupes de micro-organismes (y compris modifiés génétiquement)
  • Biopolymères, enzymes techniques ou pharmaceutiques, peptides et protéines recombinants, inoculants microbiens, vaccins, adjuvants de vaccins, plasmides, etc.
  • Technologie des bioréacteurs

 

Louis Tessier, PhD

Professeur au Cégep de Shawinigan et professeur associé au CNETE.

Expérience professionnelle:

  • Professeur du département de biologie et de biotechnologie depuis 2000 (programmes de techniques de laboratoire, profil biotechnologies et de sciences de la nature)
  • Enseignant du cours Bioprocédés industriels depuis 23 ans (auteur d’un ouvrage de référence diffusé dans les collèges et universités)
  • Direction de projets de recherche appliquée en bioprocédés au CNETE

Compétences scientifiques:

  • Optimisation du milieu de culture, des conditions de fermentation, des modes de fermentation avec des souches sauvages et recombinantes, mise à l’échelle de bioprocédés
  • Technologies de purification (filtration membranaire, centrifugation continue, chromatographie, distillation, lyophilisation par pulvérisation, précipitation, etc.)
  • Biosurfactants, biopolymères, parfums, exoenzymes, protéines, acides gras et organiques…
  • Technologie des bioréacteurs

PLAN DE FORMATION

Formation théorique intensive en ligne sur les bioprocédés, plus particulièrement sur les différentes étapes de la fermentation microbienne, dont les contenus concernent :

  • Survol du domaine : contraintes et réalités industrielles, difficultés encourues
  • Microorganismes : sources, pureté, maintien à long terme, préparation d’un stock industriel, instabilité génétique, amélioration, etc.
  • Les divers types de bioréacteurs : fioles, microbioréacteurs, bioréacteurs de laboratoire, bioréacteurs à l’échelle pilote et industrielle, usage unique, services après-ventes, etc.
  • Bioréacteur de base ou sophistiqué? Les différentes pièces d’un bioréacteur et leur entretien, les pièces ou sondes permettant d’obtenir une valeur ajoutée.
  • Opérations de base en fermentation microbienne: inoculum, milieux de culture (types et préparation), stérilisation des milieux et contraintes à tenir compte, inoculation, échantillonnage, traitement des échantillons et monitorage.
  • Mesure de la biomasse et des métabolites: courbe de croissance, métabolisme, approches pour mesurer la biomasse (contraintes à tenir compte), calculs de rendement.
  • À quoi s’attendre durant une fermentation : risques non biologiques (pannes de courant, défaillance de sondes, problèmes de pompe, valves dysfonctionnelles, oxygénation insuffisante) et risques biologiques (mousse excessive, croissance sur parois sèches, contamination microbienne, fuites, déversements, etc.
  • Les divers modes d’opération d’un bioréacteur : mode discontinu, discontinu alimenté, continu.
  • Mise à l’échelle des procédés de fermentation : mise à l’échelle classique vs inversée, particularités, critères décisionnels (taille inoculum, aération, agitation, consommation d’énergie, pressurisation, qualité du mélange…), contexte de la mise à l’échelle.
  • Récupération primaire : sédimentation, centrifugation discontinue et continue, filtration membranaire (micro-, ultra-, nanofiltration et osmose inversée).
  • Survol de cas vécus : contamination par les spores bactériennes, pressurisation de la cuve à grande échelle, tests d’étanchéité, qualités des milieux et ingrédients, problèmes de communication, mise à l’échelle et comportement différent, etc.
  • Calculs et coûts de production : principales erreurs, catégories de produits biotechnologiques, indicateurs clés de la performance, coûts d’un bioprocédé, comment réduire les coûts en fonction de l’échelle.
  • Aspects sécurité et réglementaires : niveaux de sécurité, environnement de travail, commercialisation de nouvelles substances, normes de production selon l’utilisation finale (BPL, BPM, HACCP, ISO 22000, DMV…) robustesse et reproductibilité, bonnes pratiques à grande échelle.
  • Écosystème en technologies des fermentations au Québec: principales infrastructures publiques dotées d’unités de laboratoire et pilotes, sources de financement disponibles, protection intellectuelle (brevet vs secret industriel).

Formation pratique intensive dans les installations du CNETE durant 3 jours selon les besoins :

  • Ateliers intensifs sur des bioréacteurs de laboratoire avec utilisation d’une souche recombinante productrice d’une enzyme utilisée en génie génétique
      • Préparation et démarrage d’un inoculum
      • Préparation d’un milieu de culture, montage et stérilisation d’un bioréacteur et ses accessoires, vérification de la pureté
      • Démarrage de la fermentation, suivi et échantillonnage
      • Analyses des échantillons (biomasse, substrat, protéines recombinantes)
      • Alimentation en substrat (fed-batch) et calibration des pompes
      • Récolte du bouillon de fermentation, démontage et nettoyage du bioréacteur, entretien des sondes
      • Techniques de lyse cellulaire et récupération des protéines
      • Calculs de rendement et productivité et interprétation
      • Production d’une banque -80°C
    • Mises en situation réelles avec des bioréacteurs soumis à des problématiques fréquentes et résolution des problèmes (dépannage)
    • Démonstration avec un bioréacteur à l’échelle pilote